On Black Mountain College: Pierre Joris interviewed by Charles Dantzig

For his France Culture radio programme Secret professionnel, today, 7/2 at 2p.m. EST on France Culture or podcast here:

Quel est le secret professionnel du Black Mountain College, nous recevons pour en parler Pierre Joris, écrivain, poète, traducteur, essayiste.

 

Le premier bâtiment du Black Mountain College, utilisé de 1933 à 1941 Crédits : Howard Morland

Il y a plusieurs modèles d’éducation. L’éducation à la française été encasernée par Napoléon et n’a cessé de l’être ; elle inculque des notions aux élèves qui doivent les répéter pour obtenir leurs examens. Les éducations imaginatives, elles, cherchent à apprendre des choses aux étudiants dans la mesure où cela va développer les éléments positifs de leur personnalité. Un collège américain très peu connu en France, qui a été en activité de 1933 à 1957, a suivi une pareille méthode, et a formé personne moins que des artistes essentiels à la culture américaine du XXe siècle. Je n’en mentionnerai que quelques-uns. En peinture, Robert Rauschenberg. En danse, Merce Cunningham. En cinéma, Arthur Penn. En musique, John Cage. John Cage y a inventé, en 1952, le premier happening. Ce collège, ce petit collège décisif, se trouvait en Caroline du Nord.

Quel est le secret professionnel du Black Mountain College, je reçois pour en parler Pierre Joris, écrivain, poète, qui a lui-même enseigné dans des universités américaines et vient de publier Canto Diurno aux éditions du Castor astral.

Bibliographie

Pierre Joris, Canto Diurno, Le Castor astral.

Robert Duncan, L’Ouverture du champ, José Corti

Charles Olson, Les poèmes de Maximus, La Nerthe

Catalogue Cy Twombly, sous la direction de Jonas Storsve éd. du Centre Pompidou

Cathryn Davis Zommer and Neeley Dawson, Fully Awake : Black Mountain College, DVD

(Visited 114 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *